Petite science du fil

Il existe plus de 100 types de filetage, de ACME, un filetage trapézoïdal américain, à Yv, le filetage rond turc. Cette diversité a des raisons historiques et culturelles. De nombreuses nations et de nombreux secteurs ont établi leurs propres normes. Les industries suisses aéronautique, ferroviaire et horlogère travaillent selon leurs propres règles. Ci-dessous, nous vous présentons brièvement les types de technologie de raccordement les plus communs :

Filetages cylindriques / parallèles (G)

Le diamètre du filetage est égal sur l’ensemble de la longueur. Il peut être vissé sans effort et jusqu'à la butée dans filetage femelle cylindrique. Ce type de filetage est adapté pour les fixations mais ne remplit aucune fonction d'étanchéité. Ainsi, chez SERTO, par exemple, tous les filetages entre l’écrou et le corps du raccord ont une forme cylindrique. Ils maintiennent fermement la bague de serrage et le tube au raccord. Si le filetage cylindrique est implanté, un joint supplémentaire est nécessaire. L’étanchéité est alors assurée par une arête d’étanchéité métallique (DIN 3852-2, forme B, ou bien forme A avec des rondelles étanches supplémentaires), ou bien avec un joint souple.

L'avantage de ces filetages réside dans la manière de les étanchéifier : La butée donne au raccord monté une profondeur de vissage définie qui ne change pas même après un remontage. Les joints eux-mêmes peuvent tenir pour plusieurs montages. Cependant, la qualité des matériaux et des surfaces d’étanchéité sont essentiels pour obtenir une étanchéité parfaite.


Filetage conique (R)

Le diamètre du filetage grossit de filet en filet. Lors du raccordement dans un filetage femelle cylindrique, le couple de serrage augmente. En théorie, cette combinaison forme un joint en serrant les deux pièces ensemble et qui s’encastrent l’une dans l’autre. Toutefois en raison des tolérances de fabrication, l’étanchéité d’un tel assemblage n’est possible qu’avec l’utilisation d’une bande Téflon (bande PTFE) ou d’une pâte d’étanchéité. Par rapport aux filetages cylindriques, les filetages coniques moins coûteux en raison d’une fabrication et des critères de qualité moins exigeants. C’est à l’utilisation, particulièrement en cas de remontage, que l’on voit ses inconvénients : le ruban ou la pâte d’étanchéité est détérioré et doit être appliqué de nouveau après chaque démontage. En fonction de la quantité de ruban ou pâte d’étanchéité, la profondeur de montage du raccord peut varier. Le tube venant se monter sur le raccord peut alors se révéler être trop long ou trop court. Pour les raccords coudés ou en T, le filetage conique peut représenter un avantage, car il permet de d’ajuster au mieux l’orientation du coude ou du T.

  • Le filetage BSP (Britisch Standard Pipe)– (G) est également connu sous le nom de son inventeur, filetage Whitworth. Le diamètre du filetage est indiqué en pouces, l’angle de la denture du filetage est de 55°, et c’est le filetage le plus utilisé en Europe et chez SERTO également. Pour la variante BSPT, le filetage est conique. Chez SERTO, les dimensions du filetage sont indiquées sur le six-pan. (p. ex. : 1/8)
  • Le filetage de tube américain NPT (National Taper Pipe) est un filetage extérieur et intérieur conique qui est défini dans la norme ANSI B 1.20.1. Les diamètres extérieurs sont indiqués en pouces. Sur le six-pan des raccords SERTO, l’indication de taille du filetage est complétée de la mention NPT. (p. ex. 1/8 NPT)
  • Le filetage métriqueISO (Mz), aussi appelé filetage normal, est un filetage standardisé mondial. Le diamètre du filetage est indiqué en mm et apparait sur le six-pan des raccords SERTO, p. ex. : M8x1.
     

Extrait de Uptodate 41

Etanchéité des filetages

Étanchéité avec arête d'étanchéité

Étanchéité avec joint

Étanchéité avec Loctite®

Étanchéité avec ruban en PTFE